Allô Alger, ici Paris

July 14, 2012 § Leave a comment

Les relations diplomatiques entre la France et l’Algérie sous la nouvelle présidence ont débuté avec un premier appel téléphonique de François Hollande avec Alger le 23 mai dernier, peu de temps après sa victoire aux élections. Deuxième appel: entre le ministre aux affaires étrangères Laurent Fabius et son homologue algérien Mourad Medelci. A suivi une lettre du président français adressée au président algérien à l’occasion du 50ème anniversaire de l’indépendance de l’Algérie, qui « considère qu’il y a place désormais pour un regard lucide et responsable » sur le passé colonial de la France.

Laurent Fabius sera à Alger les 15 et 16 juillet, préparant la prochaine visite de Hollande qui devrait s’y rendre avant la fin de l’année. Une visite très anticipée côté algérien, où l’on compte de nombreux articles dans la presse, qui commente son arrivée. El Watan, journal algérien francophone, titre: “Laurent Fabius à Alger : renouer le fil et faire oublier Sarkozy”. Elle suscite par contre peu d’intérêts côté français (rien à attendre, pas les mêmes enjeux ?).

A l’ordre du jour, en plus d’une volonté d’« apaisement » des relations franco-algériennes (annoncée dans la lettre du président français), y figureront des dossiers brûlants: la crise malienne, l’insécurité dans le Sahel, la guerre civile en Syrie et… Renault. Le constructeur automobile français est le premier fournisseur de l’Algérie, où il y fait  de meilleures ventes qu’en Espagne et en Italie, souffrant d’un marché européen morose. La création d’une usine Renault en Algérie serait prévue pour octobre, ce qui lui permettra de consolider son emprise sur le marché algérien (et réduire les coûts de production). Rappelons que le secteur de l’automobile dans l’hexagone est en crise, Peugeot annonçant récemment la fermeture d’un site et un plan massif de suppressions d’emplois.

La lettre du Président de la République François Hollande au Président Bouteflika

LE PRESIDENT DE LA REPUBLIOUE

Paris, le 04 juillet 2012

Cher Monsieur le Président,

Le 5 juillet 2012, l’Algérie célèbre la fin de son long combat pour l’indépendance.

En ce cinquantième anniversaire de la naissance de la République Algérienne Démocratique et Populaire, les Français s’associent à l’émotion de tous les Algériens.

J’ai bien entendu votre appel, le 8 mai demier, à une lecture objective de l’histoire, loin des guerres de mémoire et des enjeux conjoncturels. Français et Algériens partagent une même responsabilité, celle de se dire la vérité. Ils le doivent à leurs aînés mais aussi à leur jeunesse.

La France considère qu’il y a place désormais pour un regard lucide et responsable sur son passé colonial si douloureux et en même temps un élan confiant vers l’avenir.

Notre longue histoire commune a tissé entre la France et l’Algérie des liens d’une densité exceptionnelle. Nous devons aller ensemble au-delà pour construire ce partenariat que vous appelez de vos vœux.

Dans ce cadre, nous devons approfondir notre dialogue politique sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun et pour affronter les défis en Méditerranée. Nous devons aussi être capables de développer des projets ambitieux qui bénéficient à nos deux peuples. Je pense à la jeunesse et à ce que nous pouvons faire dans le domaine de la formation et de I’enseignement supérieur. Je pense aussi à notre coopération scientifique et à nos échanges économiques qui doivent être renforcés.

Nous aurons bientôt l’occasion de traiter ces sujets de vive voix.

Je vous adresse les væux sincères qu’avec l’ensemble des Français, je forme pour la prospérité de votre grand pays, pour le bonheur du peuple algérien et pour le renforcement de l’amitié entre l’Algérie et la France.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma très haute considération.

Bien à vous,

François Hollande

A Son Excellence Monsieur Abdelaziz BOUTEFLIKA Président de la République algérienne démocratique et populaire ALGER

Source: Ambassade de France en Algérie

Bouteflika lui a répondu  à l’occasion cette fois de la fête nationale française, exortant à faire un examen “lucide et courageux” du passé entre les deux pays. “Les relations entre l’Algérie et la France ont précédé la période coloniale qui a marqué plus particulièrement notre histoire commune et laissé des traces durables chez nos deux peuples. (…) Les blessures qui en ont résulté pour les Algériens sont profondes, mais nous voulons, comme vous, nous tourner vers le futur et essayer d’en faire un avenir de paix et de prospérité pour les jeunes de nos pays. (…) Il est temps pour cela d’exorciser le passé et d’en faire ensemble, dans des cadres appropriés, un examen lucide et courageux qui contribuera à renforcer nos liens d’estime et d’amitié”.

Enfin, le communiqué annonçant la visite de Laurent Fabius en Algerie (15 et 16 juillet 2012):

La visite que va effectuer le ministre les 15 et 16 juillet à Alger sera son premier déplacement au Maghreb et dans le monde arabe. Elle marque l’importance que nous attachons aux relations entre la France et l’Algérie, relations exceptionnelles par leur profondeur et leur intensité.

Cette visite permettra un dialogue approfondi avec les autorités algériennes. M. Fabius rencontrera son homologue M. Mourad Medelci et sera reçu par le président Abdelaziz Bouteflika, pour un entretien suivi d’un déjeuner.

La visite intervient dans un contexte particulier pour nos relations bilatérales, marqué notamment par la célébration du cinquantenaire de l’indépendance algérienne. Elle s’inscrit dans une séquence qui a débuté avec l’entretien téléphonique entre les deux présidents le 23 mai, s’est poursuivie avec l’appel téléphonique du ministre à son homologue algérien le 15 juin, puis avec le message adressé par notre président de la République à son homologue le 5 juillet, pour le cinquantième anniversaire de l’indépendance. Cette séquence culminera avec la visite que le président Hollande effectuera en Algérie d’ici la fin 2012.

Cette visite offrira l’occasion d’évoquer l’ensemble des nombreux sujets qui sont au cœur de notre relation, qu’ils soient bilatéraux ou d’intérêt régional et international, et d’entamer la préparation de la visite que le Président de la République doit effectuer en Algérie avant la fin 2012.

Tagged: , , , , , , , , , , , ,

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

What’s this?

You are currently reading Allô Alger, ici Paris at EastWestWestEast.

meta

%d bloggers like this: