Byblos

March 31, 2013 § Leave a comment

Byblos au Liban atteste d’une histoire ininterrompue de construction depuis les premières installations d’une communauté de pêcheurs datant de 8000 ans, en passant par les premiers édifices urbains, les temples monumentaux de l’Age de Bronze, les fortifications perses, la voie romaine, les églises byzantines, la citadelle croisée, la ville médiévale et ottomane. Byblos est directement associée à l’histoire de la diffusion de l’alphabet phénicien.

Les Phéniciens considéraient à juste titre Gublu (la Gebal de la Bible) comme l’une de leurs villes les plus anciennes : le site de Byblos a en effet été habité dès le néolithique.

Byblos

Vers 3200 av. J.-C., on constate l’introduction d’une nouvelle conception de l’espace : la colline se couvrit de maisons aux murs de pierre, tandis que les jarres à inhumation, qui se trouvaient jusqu’alors à l’intérieur de l’habitat, furent déplacées à la périphérie de l’agglomération, dans la grande nécropole où sont attestés différents rituels funéraires. Vers 2800 av. J.-C., Gebal est déjà une ville remarquablement structurée : entourée par un mur d’enceinte massif (dont une légende attribue la construction au dieu El), elle comporte une rue principale et un réseau de rues secondaires.

La prospérité du port – d’où étaient exportés vers l’Égypte le bois de cèdre, matériau indispensable pour la construction d’édifices et pour les chantiers navals, ainsi que l’huile de cèdre utilisée dans la momification des corps – suscita la construction de grands édifices, comme le temple de Baalat-Gebal, la déesse de la ville, que différents pharaons enrichirent de leurs dons. Cette ville, dont il existe encore de nombreux vestiges, fut détruite par le feu vers 2150 av. J.-C, lors d’une invasion des Amorites : une épaisse couche de cendres (50 cm en certains points) scelle partout les niveaux d’origine.

Deux siècles plus tard environ, la ville fut reconstruite avec de nouveaux temples (le temple des Obélisques, dédié au dieu Reshef vers 1900-1600 av. J.-C, est le mieux connu de ceux de cette époque) et les relations commerciales avec l’Égypte reprirent avec toute leur intensité précédente. Vers le milieu de l’âge du bronze, le trésor des neuf tombes royales de Byblos atteste le degré de perfection d’une civilisation qui rivalisait avec la civilisation égyptienne. Sur le sarcophage du roi Ahiram (Musée national, Beyrouth), une inscription en caractères phéniciens s’adresse à d’éventuels pilleurs de sépultures ; on interprète cette malédiction comme la preuve que l’écriture, largement répandue, n’était plus depuis longtemps le monopole des scribes.

Ville commerciale, Byblos sut s’adapter à ses conquérants successifs, Assyriens, Babyloniens, Achéménides ou Grecs. Au cours de l’époque romaine, son rôle commercial déclina, mais la ville prit un rôle religieux important : des hordes de pèlerins, comme nous l’apprend, au IIe siècle apr. J.-C., Lucien de Samosate, fréquentaient ses temples, qui furent constamment reconstruits et embellis.

Son déclin commença à l’époque byzantine, et se poursuivit au cours de la domination arabe, après 636. La seule époque durant laquelle la ville reprit une certaine importance fut celle des croisades. Sous l’impulsion des Génois, le commerce fit de Giblet un port de transit prospère. Le renouveau attesté par ses murs, la masse imposante du château des croisés et l’église Saint-Jean-Baptiste avec son baptistère fut toutefois sans lendemain : Byblos déclina lentement jusqu’au XIXe siècle.

Source : UNESCO (autres langues disponibles)

>>>  Baalbek (UNESCO) et voir Panorama

>>> Comment sauver le patrimoine en temps de conflits? (Liban)

Tagged: , ,

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

What’s this?

You are currently reading Byblos at EastWestWestEast.

meta

%d bloggers like this: