Philosophie : Art contemporain

October 14, 2013 § Leave a comment

L’art contemporain est-il encore art quand, célébrant la fin de l’académisme sur la tombe des beaux-arts, il ne se donne même plus de critère du beau à subvertir ? Comment l’art peut-il survivre s’il n’a plus de tabou à briser?

Raphaël Enthoven s’entretient, sur Arte, avec le philosophe Marc Jimenez, qui est aussi professeur d’esthétique à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

A voir :  la séquence sur le vitrail de Gerhard Richter (19’35”) installé à la Cathédrale de Cologne. Ce vitrail composé de 11500 petits carrés (“pixels”) de 72 couleurs, sélectionnées à partir des couleurs trouvées dans les autres vitraux de la cathédrale, a fait l’objet de très vives critiques.

Notamment par l’évêque de Cologne qui serait “rentrée dans une fureur noire” et aurait déclaré que “ce vitrail aurait été mieux dans une mosquée!”.

Tagged: , , , , , ,

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

What’s this?

You are currently reading Philosophie : Art contemporain at EastWestWestEast.

meta

%d bloggers like this: